Nos Engagements


L’engagement des petits planteurs du Sud-Ouest

Assurer une rotation des cultures :

  Une production de tabac ne revient, en général, sur la même parcelle que tous les 3 ans afin d’éviter le développement de parasites.

Restreindre l’usage des produits sanitaires :

  Les producteurs observent le développement des insectes et ne recourent à des traitements que lorsque cela est nécessaire.

Économiser l’eau :

  Des sondes mesurent les besoins en eau des parcelles de tabac et l’arrosage n’est utilisé que lorsque la qualité de la production risque d’être pénalisée.

Limiter au maximum l’utilisation des engrais :

  Chaque producteur analyse ses terres et calcule ses apports d’engrais au plus près des besoins de la plante.

Respecter les sols :

  Le tabac se développe d’autant mieux que l’agriculteur respecte sa terre. Les producteurs limitent le nombre de passages d’outils pour obtenir un sol sain.